Blogue

Comment intégrer le sport à votre vie occupée ?

7 Juillet 2016 - Force est d’admettre qu’avec un lot élevé de responsabilités, l’intégration d’un sport ou d’une activité physique au quotidien sur une longue période semble utopique pour plusieurs. Patrick Dupras l’a rapidement constaté, et ce, à un jeune âge. Employé de Fitness l’entrepôt de l’Outaouais (FEO), il parvient néanmoins à apporter des solutions simples afin de pouvoir concilier sport, famille, emploi et sommeil pour les gens de la région de Gatineau et Ottawa.

Patrick Dupras lors de la compétition canadienne XTerra 2016. 

Photos - Courtoisie Facebook - Page de Pat Dupras

Côté entrainement physique, sachez qu’il en connait beaucoup : le 25 juin dernier, il a terminé 3e de sa catégorie (40 – 44 ans) au Championnat canadien XTerra, compétition qui combine la natation (en eaux vives), du vélo de montagne et de la course à pied (dans un sentier), à Milton près de Toronto en Ontario. Rappelons qu’au dernier Championnat du monde à Hawaïi en novembre dernier, il a terminé au 10e rang dans la même catégorie. 

Les bienfaits d’un mode de vie saint

Bon. L’histoire de Patrick est atypique. Enfant, il n’était pas le meilleur dans les sports en général. Or, il parvenait toujours à se classer au top de compétitions de natation et de vélo. Comment? C’est un passionné. Il mettait les bouchées doubles, comparativement aux autres.

En vieillissant, « mettre les bouchées doubles » est devenu un style de vie. Certes, il a dû couper dans certains plaisirs de la vie afin d’être l’un des meilleurs au monde dans le classement du triathlon X-Terra. Il n’en demeure pas moins que l’intégration du sport dans son quotidien lui a permis d’avoir sa propre entreprise, de vivre au Costa Rica avec sa femme – épouse depuis 22 ans – et de partager des moments privilégiés avec ses deux enfants.

 « C’est une richesse. J’ai eu la chance de connaître plusieurs personnes qui ont changé ma mentalité lors des compétitions, mais j’ai également pu en apprendre davantage à propos de ma femme et mes enfants. Aujourd’hui, toutes ces expériences m’ont permis de bien cerner les besoins des clients lorsque je les conseille en magasin. »

Un spécialiste du fitness unique en son genre

À la boutique FEO de Gatineau, il partage ses connaissances du sport et du fitness auprès de la clientèle fidèle ; clientèle de plus en plus avide de conseils pour des suppléments ou l’entrainement physique. Il met l’accent sur la compréhension des besoins distincts de tous. Or malgré les différences dans les habitudes de vies de la population de Gatineau et d’Ottawa, une valeur doit être partagée : la discipline.

 « La discipline peut se manifester de différentes façons. Chaque client a des besoins distincts, mais ils doivent tous maintenir une discipline et faire preuve de constance sur une longue période. »

Patrick est conscient que chaque client a des préférences, des forces et des faibles. Jeune, il a préféré le vélo et la nation aux sports de groupe. À l’inverse, ses enfants excellent dans différents sports comme le basketball. Alors, lorsque vient le temps de conseiller le client, son expérience joue un rôle primordial, tout comme son expertise et sa compréhension des besoins du client.

« Une personne voudra des articles liés à la prise de masse musculaire. Une autre sera motivée par l’amélioration de son cardio. Chaque personne est différente. Le but est d'être bien dans sa peau. Selon les besoins, je conseille des produits spécifiques : d'un foam roaller pour les étirements jusqu'à un rameur comme Frank Underwood de l’émission House of Cards », ajoute-t-il en riant.

Et qu’en est-il de sa discipline ? Patrick n’hésite pas : ses enfants et sa femme sont au cœur de sa motivation. Pour cette raison, il se lève quotidiennement aux alentours de 4 h . « Je suis un gars d’extérieur. Je pars tout bonnement en vélo. Je vais dans des trails. Je suis seul avec moi-même, sauf lorsque je rencontre des ours! Tout est paisible, les oiseaux chantent, la rosée descend… et par la suite, j’ai toute ma journée pour ma femme, mes enfants et FEO. »

Dormir, la clé

Dans la foulée des conseils à suivre, l’athlète de 42 ans met l’accent sur l’importance du sommeil lorsqu’une personne amorce un nouvel entrainement. Vous comprendrez que pour plusieurs clients – après avoir connu le type qu’est Patrick – ce peut sembler paradoxal. Or, il s’accorde un minimum de huit heures de sommeil quotidiennement.

« Dormir, c’est une chose fondamentale. C’est la seule façon de récupérer. Je dirais même qu’une nuit de huit heures est un minimum. Tu peux modeler ton style de vie selon ton sommeil. »

Toujours dans la foulée de conseils pertinents, Patrick met l’accent sur l’établissement des objectifs personnels des clients, qu’ils soient jeunes ou vieux, fonctionnaires ou employés n’ayant pas un horaire 8 à 4. « Je ne change jamais mon discours, quelle que soit la personne : tu atteindras tes propres objectifs à ton rythme, si tu le veux vraiment. »

Lors du prochain billet de blogue, Patrick traite des produits en magasin et sur le marché, ainsi que sur le phénomène crossfit.

Écrit par : Rendall Sylvain-Hernandez